5e7f969915dc9_adobestock-296352725.jpeg

Marre des virus votre ordinateur ? La solution miracle d’une association de Rouen


Par Franck , le 28/03/2020 à 19:22 , modifié le 28/03/2020 à 19:49


Avec Lujam, logiciel libre de cybersécurité, l'association rouennaise Nui assure pouvoir protéger les ordinateurs de 95 % des menaces sans entraver les performances des machines.

Pour éviter la crise de nerf devant un ordinateur vérolé, l’association Nui promeut une solution permettant de bloquer les menaces en amont.

L’association Nui, basée à Rouen (Seine-Maritime), a lancé depuis un an Lujam, une solution de cybersécurité à faible coût pour filtrer les menaces éventuelles sur les ordinateurs, avant même qu’elles n’arrivent. « Nous souhaitons la promouvoir afin que chacun, de l’utilisateur privé à la PME, puisse utiliser internet en toute sécurité et sans gêne », explique le président de Nui, Jimmy Pierre.

Lire aussi : Avec la cyberattaque au CHU de Rouen, « on se retrouve au Moyen Âge des soins »

Empêcher les communications avec les sites malveillants

Le but de Lujam est d’éviter d’installer une masse de logiciels – antivirus, firewalls, anti-pubs, anti-spams -, qui souvent ne tournent qu’en prévention et diminuent les capacités d’une machine. Tout cela en « empêchant 95 % des menaces » telles que le hameçonnage, les virus, les logiciels de rançon, le téléchargement furtif et autres joyeusetés avec une seule méthode globale. Jimmy Pierre image :

 

Si vous avez une ferme avec des animaux, c’est bête de positionner un berger devant chaque animal pour le protéger des différentes menaces. Si vous en mettez un à l’entrée de la ferme qui surveille ce qui entre et sort, vous êtes en sécurité.

 

Pour arriver à ses fins, ce logiciel utilise un mécanisme lié au système de noms de domaine (DNS RPZ), qui permet de bloquer les requêtes des sites malveillants ou jugés dangereux. « Tous les logiciels malveillants ont besoin d’internet pour fonctionner. Si l’on vous donne une clé USB vérolée, que vous l’introduisez dans votre ordinateur et qu’elle communique avec un site ami : vous êtes morts. Lujam bloque la requête du virus vers le site, et c’est fini. »

Une liste noire des sites à risques est mise à jour quotidiennement en temps réel via la base de donnée payante de Farsight Security. Si pour un besoin quelconque, l’utilisateur doit se rendre sur un de ces sites, il est possible de le mettre sur « liste blanche ».

Lire aussi : A Saint-Malo, une entreprise invite à attaquer son système informatique

Installé directement sur une Freebox

Il faut prendre contact avec l’association pour obtenir Lujam. Il existe différents moyens de l’installer. D’abord via un boitier raspberry Pi 3, de la taille d’une taille d’un paquet de cigarette.Ce dernier comprend d’autres modules comme un VPN, un module de tests de vulnérabilité, un état en temps des données en temps réel, des notifications et alertes par SMS et courriel, un système de bannissement d’un appareil de leur réseau ou un scan du Wi-Fi ambiant.

Une solution encore plus simple et sans coût consiste à installer une machine virtuelle. Ce fichier informatique peut être créé directement sur l’ordinateur ou même, Jimmy Pierre l’a découvert, sur une Freebox Delta :

 

A ma connaissance, il s’agit de la seule box d’un fournisseur d’accès à internet permettant cela, précise-t-il. Une fois que l’installation est réalisée, tous les appareils connectés au réseau sont protégés d’office.

 

Des réunions chaque mois

Lujam a été développé de façon communautaire dans la droite ligne de la philosophie du logiciel libre. « J’étais en contact avec un groupe de développeurs pour développer un logiciel de cybersécurité, explique Jimmy Pierre. Sur ce projet, je suis un intégrateur. On m’a donné le truc brut et j’ai dit : « Il faut changer ça, il faut ajouter ça, etc. »

Travaillant depuis 1977 dans l’informatique à un haut niveau, Jimmy Pierre a fondé en 2001 cette association comptant aujourd’hui une quarantaine de membres. Nui organise chaque mois des rencontres ouvertes à tous et gratuites à Rouen (Seine-Maritime) autour de logiciels, souvent libres. La prochaine a lieu samedi 21 décembre 2019 de 14 heures à 18 heures à la maison Saint-Sever.


Voir les publications dans cette rubrique